Blog

Dessin, Peinture

Peinture Fleurs Vincent V.

Fleur Vincent V..jpg

Un petit coup de pousse pour une oeuvre que ma tant Solange n’a pas su faire, qu’elle destinait à offrir à une amie

JEAN

Publicités
Nouvelle, Récit, Texte

Dieu est Grand …

Dieu est Grand …

Il fait sombre, c’est le soir, la nuit, il fait froid. Les rues sont désertes cependant l’écho d’un homme se fait entendre dans les ruelles.

Une patrouille sentinelle fait sa ronde. Des bruits de pas d’une course, de quelqu’un qui courre , se fait entendre.

Des gémissements qui sont dû à un grand bruit sourd dans la nuit auparavant . L’homme apparait au croisement d’une ruelle. Sa course est maladroite mais ininterrompu.

Soudainement, à un croisement, heurtant la patrouille sentinelle, il crie: «Dieu est grand» dans sa langue natale, l’arabe.

Les militaires en armes, surpris, le mettent en joue mais celui-ci s’écroule au sol. Il en ensanglanté, surement blessé.

Les militaires baissent leurs armes et scrutent les environs. Le malheureux gisant au sol est visiblement blessé. Ses vêtement sont couvert de sang mais il n’ose plus rien dire.

Un des militaire s’accroupit et, en quelque sorte, osculte l’homme au sol. Quand il voit qu’il tient son bras où sa main gauche est manquante.

L’homme blessé s’excuse de leur avoir fait peur, il ne voulait qu’un peu d’aide.

C’est avec sa ceinture que l’un des militaire lui fait un tarot dans l’urgence tandis que ses camarades préviennent le central.

Les pompiers et la police sont sur les lieux en moins de cinq minutes. L’homme est pris en charge et la police l’interroge afin de faire toute la lumière sur son état.

A quelque patté de maison, sa main est retrouvé dans le caniveau. Le quartier est cerné et des patrouilles de polices scrutent les environs.

Des curieux, qui virent les lumière des véhicules de secours, sont à leurs fenêtres et observent le drame.

Tout à coup , un témoin vient rejoindre la police, il dit avoir été réveillé par de grands cris et avec son téléphone, a filmé une partie de la scène du litige.

L’homme blessé témoigne mais il a perdu beaucoup de sang, il est emmené vers l’hôpital le plus proche.

Il ne sait ce qu’il lui a prit de crier devant les militaire, Peut être le réconfort de trouver enfin de l’aide dans le quartier.

Trois hommes sont par la suite interpellé et mis en garde à vue. Deux d’entre eux nient toute implication.

L’homme blessé sera vite recousu et les trois prévenus incarcérés par le tribunal. Une peine pour tentative de meurtre en relation avec un entreprise terroriste est prononcé pour l’un et complicité pour les deux autres.

L’homme blessé révèle au tribunal que son assaillant préparer un attentat ; il essayait de le raisonner quand son agresseur brandi une machette et lui assainit un coup qui lui coupa la main ,il raconta s’enfuir poursuivit par ses assaillants jusqu’à la croisée avec la patrouille sentinelle .

JEAN

Nouvelle, Récit, Texte

Le Seau d’eau du Père-Noël

Le Seau d’eau du Père-Noël

A la Noël, le père noël pense à prendre avec lui son seau d’eau. C’est un seau d’eau magique qu’il réduit et place dans sa poche, car s’il fait froid, c’est l’hiver, et qu’il descend dans une cheminée allumée, il met sa main dans la poche et le feu s’éteint, le temps qu’il dépose les cadeaux au pied du sapin.

Car il ne faudrait pas que le père noël se brûle, il dépose les cadeaux puis en remontant par la cheminée le feu se rallume : c’est un seau d’eau magique, il ne contient pas de la véritable eau mais une potion concocter par ses lutins alchimiste qui permet d’allumer ou d’éteindre le feu dans la cheminée.

C’est l’un des secret du père noël mais il y en a d’autre . Car dans son pays, où les rêves des enfants font le bonheur des lutins, la plupart des souhaits sont exaucés ce jour-là. Il suffit d’y croire très fort et le Père Noël l’exauce.

Malheureusement, il a des limites et ne peut pas exaucé tous les souhaits. Noël est un jour de magie mais les lutins du Père Noël le savent bien, tout le monde rêve et pas seulement à Noël ; toute l’année…

Si le Père Noël ne peut exaucé un souhait ce jour là ,il envoie un de ses lutin avec une solution appropriée, qui en générale, fait l’affaire.

C’est pour çà qu’il faut être sage et bien travailler pour Noël et tous les jours de l’année …

Le seau d’eau du Père Noël a la taille d’un dès à coudre avec une poudre , une poudre d’étoiles dedans, car si on croit aux étoiles, rien n’est impossible …

Même le Père Noël a fait le souhait de pouvoir passer par la cheminée sans l’éteindre, il ne voudrait pas refroidir les maisons …!

JEAN

Poème, Réflexion, Philosophie

Pourquoi pense-t-on?…

Pourquoi pense-t-on?…

Pourquoi pense-t-on?! Pourquoi plie-t-on sous le vent, je dirai!

Le vent est une force. La pensée serait-elle également une force? Penser, c’est prévoir, à juste titre mais penser ne serait-ce pas aussi vivre ou agir avant terme?

La pensée est faite de mots et d’images ; où nôtre cerveau en est l’outils. Mais c’est l’imaginaire qui fait penser, qui fait avancer les choses, qui nous rend créatif ou destructif selon le cas!

Le ventes à la fois créatif et destructeur selon sa force, sa vitesse. Mais peut-on parler de vitesse de pensée?

Nôtre cerveau est équipé de sorte de pointeur comme dans un ordinateur, à la fois mémoire et de sens au sens , la vue , l’ouïe, le touchée etc…

Pourquoi pense-t-on et d’où viennent les idées de la pensée?! Est-ce un vent invisible qui nous traverse et nous sensibilise sur tel ou tel avantage d’une idée , ou un vent d’idée.

La créativité, telle qu’elle soit, est le fruit de la pensée de chacun. Chacun pense à sa façon et personne ne penser l’identique.

Pourquoi pense-t-on ? Mais nôtre vie est pensée, nos croyances, nos coutumes, nos travaux etc… sortent de nôtre mémoire grâce à la matière grise qui nous permet cette simulation qu’est la pensée.

Elle varie selon les individus mais est en permanence en activité durant nôtre vie ; consciemment ou inconsciemment !!

Nôtre cerveau fonctionne en permanence même sous l’effet de l’alcool ou de drogue, même en sommeil . Il est le principale membre de nôtre corps où tout n’est que commande, où tout n’est que mémoire.

Pourquoi pense-t-on?! Surement que nous pliions sous le vent des pensées qui nous anime et nous fait vivre .

On pense , on parle, on vit comme nôtre pensée demeure.

JEAN

Réflexion, Personnel, Philosophie

Green witch 2.0

Green witch 2.0

Je sais bien que c’est complètement inutile mais imaginons qu’il n’y ait plus de décalage horaire mais plutôt une seule heure globale ; je m’explique : Dans l’hémisphère nord , il serait 00h00 lorsque le soleil se lève au Japon et pareil, 00h00en Australie lorsque le soleil se lève.

Et cette heure du soleil levant serait accumulé pour toutes les autres régions du monde : On ne vivrait plus entre 07h00 et 22h00 mais à l’heur du soleil levant à l’extrémité Est du continent.

De même que les jours augmentent ou diminuent, la tranche horaire de la vie des gens s’adapterait en fonction du levé de soleil : chaque pays aurait une heure tranche horaire de 24h.

Soit greenwich ne serait plus le centre des décalages horaire mais l’annonce du jour suivant se ferait avec le levé du soleil à l’extrême Est

La précision d’une heure donnée à distance dépendrait , de l’hémisphère et du temps écoulé par rapport au premier levé de soleil sur le continent à l’extrême Est. Il serait 00h00 lorsque le soleil se lève à Tokyo, il serait 14h00 lorsque le soleil se lève à NewYork et les gens se référenceraient à cette dite heure horaire pour vivre leur activité quotidienne.

En ce qui concerne la France, il serait donc 07h00 environ et en fonction du soleil, lorsque les premiers rayon l’atteigne.

Tout dépendrait : quel saison, quel pays, quel hémisphère …

Et je vous l’accorde ce procédé est totalement nul et inutile, mais bon , il fallait y penser , une éventuelle globalisation du temps et une mondialisation, ou à tranches horaires de l’ écoulement du temps …

JEAN

Concept, Invention, Réflexion, Texte

Auto-wash

Quand je serais vieux, c’est-à-dire dans pas longtemps, ou dans une autre vie, enfin quand j’en aurais l’utilité ; comme les location à la journée de véhicule, voiture électrique, j’utiliserais cette sorte de véhicule nettoyant …

Je l’imagine clôturé de grille , du genre rectangulaire avec de petits et de grands ventilateurs aspirant toute la pollution des anciennes voiture à énergie fossile. Filtrant dans tous mes trajets l’air à proximité.

Ce serais un véhicule automatisé, sans chauffeur, qui me conduirai le temps qu’il faut , à destination pour mes différentes emplettes.

Une voiture automatisé fonctionnant avec une pile à combustible ainsi que des panneaux solaire afin d’avoir l’énergie nécessaire pour filtrer les polluant et autres particules fines des villes lorsqu’il n’y a pas de vent ou qu’il y ai un pique de pollution.

Et plus je filtre en louant mes trajets moins le trajet est cher voir même ; plus e filtre de la pollution que le véhicule transforme en granulé sec, dans les villes les plus polluer, plus entreprise diminue le prix de ma course voir même me rémunère en fonction de l’heure d’utilisation et de la quantité de pollution filtrée.

Ces granulé bien-sûr sont collecté par l’entreprise et transformé en combustible ou recyclé pour un tout autre usage. Bien-sûr ces véhicules nettoyants n’auront cours tant qu’il persiste une pollution nocive aux population …

Prochainement ; mon jet privé qui injecte de l’ozone dans la couche d’ozone afin de limité l’effet de serre sur la planète.

Mais plus sérieusement, l’auto-wash pourrait être en vente ou déjà en circulation, surtout quand on voit le nombre de véhicules en ville …

JEAN

Concept, Invention, Réflexion, Texte

Le Salinisateur

L’eau d’une maison est de l’eau douce, avec des sels minéraux mais sans sel ; un peu de calcaire peut-être mais rien de bien méchant …

Afin de limiter les rejets d’eau usées dans les égouts, pourquoi ne pas, en cuisine ,cuire, bouillir les aliments avec de l’eau non salée afin de la réutiliser pour la boire ou la salle de bain ou arroser des plantes une fois un peu filtrer et refroidi ; les aliment n’auraient qu’à être trempé dans un « salinisateur » pour un bains à remous, imbibant de sel dans un niveau identique à une préparation culinaire en cuisine.

Ce « salinisateur » filtrerait son eau et la porterai à température avec un certain niveau de sel mélangé. Le salinisateur serait l’un des seul appareils de la maison à recharge de sel, du gros sel de mer ; Avec toute une électronique nivelant le sel dans le bains.

Tous les aliments bouilli y ferait un passage et l’eau servant à la cuisson, après un petit filtrage pour d’éventuels reste d’aliment incorporer, réinjecter dans le circuit des eau comestible au lieu d’être bêtement rejeter aux égouts.

Peut-être le principe existe-t-il déjà, dans certains immeubles dit « écolo » .

Mais le principe serait assez simple quoi que légèrement plus long en préparation mais pourrait faire faire quelques petites économies au long terme qui ne serait pas négligeable.

Désengorger les centrales de recyclages des eaux usées et prendre conscience de petites économies avec quelques gestes qui seraient assez simple, serait sûrement un plus pour nôtre environnement.

JEAN